L'hypertension et la maladie rénale chronique

La tension artérielle mesure la pression exercée par le sang sur les parois des artères de deux façons :

  1. immédiatement après la contraction du cœur (pression systolique)
  2. lors du repos du cœur entre deux battements (pression diastolique)

C'est pour cette raison que la tension artérielle est exprimée à l'aide de deux chiffres. Si, par exemple, elle est de 130/85 mm Hg, cela signifie que la pression systolique est de 130 et la pression diastolique, de 85. Il est important que votre pression systolique et votre pression diastolique correspondent aux valeurs cibles.

L'hypertension artérielle est une tension artérielle supérieure à 140/90 mm Hg*. Chez les personnes atteintes de diabète, la tension artérielle devrait être inférieure à 130/80. Pour les personnes souffrant d'une maladie rénale, une tension artérielle encore plus basse serait idéale. Un Canadien adulte sur cinq souffre d'hypertension. L'incidence de cette maladie croît avec l'âge. Il est important que les personnes souffrant d'hypertension connaissent la valeur cible pour leur tension artérielle et essaient de faire en sorte que celle-ci diminue de manière à atteindre cette valeur cible.

* Les valeurs cibles pour la tension artérielle varient d'une personne à l'autre. Il faut en discuter avec votre médecin.

Facteurs de risque

On ne comprend pas encore parfaitement les causes de l'hypertension artérielle. Au nombre des facteurs de risque figurent :

  • des antécédents familiaux d'hypertension artérielle
  • l'obésité
  • l'âge - les personnes de plus de 50 ans sont plus susceptibles de faire de l'hypertension artérielle, bien que celle-ci puisse être observée à tout âge
  • la race - l'incidence de l'hypertension artérielle est plus élevée chez les Afro-américains, qui sont d'ailleurs plus sujets à présenter des lésions rénales dérivant de l'hypertension artérielle ; cela étant dit, l'hypertension est courante dans toutes les races
  • une alimentation trop salée
  • la cigarette
  • une consommation excessive d'alcool (plus de deux consommations standard par jour)
  • le manque d'exercice physique
  • le stress

Comment savoir si vous faites de l'hypertension

L'hypertension artérielle est une maladie silencieuse. Il n'existe pas de symptômes ou de signaux d'alarme facilement reconnaissables. En général, la seule façon de savoir si vous faites de l'hypertension est de faire prendre votre pression par un professionnel de la santé. Comme les chiffres de tension artérielle peuvent varier beaucoup, un seul résultat anormal ou élevé ne signifie pas nécessairement que vous faites de l'hypertension artérielle. Si le premier résultat obtenu est supérieur à la valeur cible, vous devriez faire vérifier votre tension artérielle à deux autres reprises afin de confirmer que vous faites de l'hypertension. Bien sûr, si votre tension artérielle est très élevée, votre médecin peut décider de commencer le traitement sur-le-champ.

Vous devriez faire prendre votre tension artérielle au moins une fois par année.

Comment on prend la tension artérielle

L'hypertension artérielle et la maladie rénale chronique

Les maladies rénales risquent souvent d'entraîner de l'hypertension. L'inverse est également vrai : l'hypertension augmente les risques d'avoir une maladie rénale. L'hypertension artérielle peut endommager les reins. Il en résulte une diminution de la capacité des reins de débarrasser le sang des liquides et des déchets, d'où le risque d'insuffisance rénale. Quand il y a insuffisance rénale, il faut recourir à des traitements de dialyse ou à une greffe.

Le contrôle de la tension artérielle est important

Le contrôle de l'hypertension artérielle peut prévenir de nombreuses complications. Si l'hypertension artérielle n'est pas bien contrôlée, vous pourriez être davantage à risque pour un accident cérébrovasculaire, une crise cardiaque, une insuffisance cardiaque, une insuffisance rénale et des lésions aux vaisseaux sanguins des jambes pouvant mener à une amputation.

Si vous êtes diabétique et que vous faites de l'hypertension artérielle, vous devez être particulièrement vigilant pour ce qui est du contrôle de la tension artérielle. Chez les personnes atteintes d'une maladie rénale, un bon contrôle de la tension artérielle peut ralentir la dégradation de la fonction rénale.

En ce moment, on ne peut guérir l'hypertension artérielle. Toutefois, il est possible de la traiter et de la contrôler afin de réduire les risques de voir surgir divers problèmes. Si vous faites de l'hypertension ou si vous voulez éviter d'en faire, vous aurez peut-être à modifier certaines habitudes de vie, par exemple :

  • en consommant des aliments sains (faibles en gras et en sel)
  • en cessant de fumer
  • en conservant un poids-santé
  • en faisant régulièrement de l'exercice
  • en réduisant votre consommation d'alcool
  • en apprenant à vous détendre et à faire les choses que vous aimez

Vous aurez à prendre des médicaments si votre tension artérielle est très élevée ou si les modifications apportées à votre style de vie ne ramènent pas votre tension artérielle à un niveau normal. Dans la plupart des cas, il vous faudra prendre des médicaments pour le reste de votre vie. Il existe de nombreux types de médicaments contre l'hypertension artérielle ; comme les besoins diffèrent d'une personne à l'autre, c'est votre médecin qui décidera quel médicament vous convient le mieux.

Le contrôle de l'hypertension artérielle est un travail d'équipe et vous êtes le principal membre de cette équipe. Allez voir votre médecin régulièrement. Ne cessez pas de prendre votre médicament contre l'hypertension artérielle sans consulter votre médecin. Il est important de vous rappeler qu'un bon contrôle de l'hypertension artérielle peut réduire vos risques d'avoir des problèmes de santé plus tard. Des habitudes de vie saines et le bon médicament peuvent vous aider à bien contrôler votre tension artérielle.


Nous remercions le Dr Philip A. McFarlane, FRCPC, néphrologue au St. Michael's Hospital à Toronto, en Ontario, pour l'aide qu'il nous a apportée dans la révision de ces renseignements.

© 2004





Bureau national - 5165, rue Sherbrooke ouest, bureau 300, Montréal, QC H4A 1T6 - Tél. : (514) 369-4806 / 1-800-361-7494
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance : 107567398RR0001