La transplantation

Grâce aux progrès réalisés en transplantation rénale et à l’amélioration de son taux de réussite, on considère désormais la transplantation comme le meilleur moyen de traiter la plupart des patients atteints d’une maladie rénale chronique. Bien que la transplantation puisse donner à un grand nombre de patients de meilleures chances de reprendre une vie plus normale, elle ne convient pas à tous.

Les facteurs déterminants la possibilité ou non d'une greffe sont :

  • L'état de santé général
  • Des antécédents cardiaques
  • Des antécédents de problèmes circulatoires
  • Des antécédents de cancer
  • Les facteurs émotionnels et psychologiques
  • La probabilité d'être capable de bien suivre le traitement médical ou non après la greffe
  • L'obésité

Il y a deux types de transplantation rénale :

  • La transplantation de rein provenant d'un donneur vivant
  • La transplantation de rein provenant d'un donneur décédé subitement


Après une série d’analyses, un receveur potentiel est inscrit sur une liste d’attente en vue d’une greffe, et cela jusqu’à ce que l’on trouve un rein compatible. Le temps d’attente est difficile à déterminer, car tout dépend des critères de compatibilité et de la disponibilité des organes destinés à être greffés.

Avant la greffe, on mélange un peu de cellules sanguines du receveur aux cellules du donneur pour voir si le sang du receveur va attaquer ou détruire les cellules sanguines de ce dernier. C’est ce qu’on appelle un test de compatibilité croisée ou crossmatch. Ce test permet de savoir s’il n’y a pas de substances dans le sang, appelées anticorps cytotoxiques, susceptibles de causer le rejet du rein qui sera greffé. Un test de compatibilité croisée positif signifie qu’il y a incompatibilité entre le receveur et le donneur (vivant ou décédé) et que celui-ci ne peut pas faire don d’un rein.

Dans l'ensemble, le taux de succès des greffes rénales est très bon. Le taux de succès des greffes de reins cadavériques est de 85 à 90 % la première année. Cela signifie qu'après un an, 85 à 90 reins greffés sur 100 continuent de fonctionner. Les reins provenant de donneurs vivants ont un taux de succès de 90 à 95 %. La survie des greffons à long terme est bonne pour les receveurs de tout âge.

Veuillez consulter la section Dons d'organes de notre site Web pour plus d'information.



Bureau national - 5160, boul. Décarie, bureau 310, Montréal, QC H3X 2H9 - Tél. : (514) 369-4806 / 1-800-361-7494
Numéro d'enregistrement d'organisme de bienfaisance : 107567398RR0001