La FCR Médaille d'excellence en recherche 2004

Dr Daniel Cattran

Pour sa contribution remarquable à l’avancement des connaissances et au traitement de l’une des causes les plus importantes de l’insuffisance rénale terminale, le Dr Daniel Cattran recevra la Médaille d’excellence en recherche 2004 de La Fondation canadienne du rein le 15 octobre à Toronto.

Le Dr Cattran s’est joint à la division de néphrologie du Toronto General Hospital et du Women’s College Hospital en 1972 à la fin de ses études en médecine à l’University of Toronto et de sa formation postdoctorale en médecine et en néphrologie à Toronto et en Australie. Il est professeur de médecine à l’University of Toronto depuis 1989 et a été précédemment directeur de la formation postdoctorale en néphrologie à l’University of Toronto et directeur adjoint de la division de néphrologie à l’University Health Network.

Spécialiste reconnu à l’échelle mondiale de la glomérulonéphérite primaire, le Dr Cattran est l’artisan du consensus actuel quant au traitement indiqué pour un éventail de maladies qui représentent collectivement la cause la plus courante de l’insuffisance rénale entre les âges de 5 ans et de 45 ans.

En 1974, Le Dr Cattran a mis sur pied le Toronto Glomerulonephritis Registry. Unique dans le monde à l’époque, cette base de données a été créée en vue de fournir un portrait d’ensemble complet de ces maladies et d’aider à déterminer l’histoire naturelle des différents types de glomérulonéphrite. Il a par la suite utilisé ces données pour formuler des hypothèses sur le pronostic et mettre au point des essais contrôlés afin de mettre ses théories à l’épreuve. Les résultats de ces essais ont nettement contribué au traitement de ces maladies. Plus précisément, il a réussi à départager les patients aux prises avec une maladie stable et ceux pour qui certaines thérapies étaient sans effet, épargnant ainsi à ces derniers les risques liés à un traitement à l’aide de médicaments puissants.

Les données tirées du Glomerulonephritis Registry ont également révélé qu’un pourcentage substantiel des adultes atteints d’une forme particulière de la maladie – la glomérulosclérose segmentaire focale – réagissaient bien à un traitement prolongé à l’aide de stéroïdes. Il s’agit depuis du traitement de première intention pour cette maladie. Une étude postérieure fondée sur des données tirées du Glomerulonephrotis Registry a dévoilé les bienfaits à long terme d’un traitement à l’aide des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine chez les patients gravement atteints de néphropathie à dépôts mésangiaux d’IgA, une maladie des complexes immuns qui cause l’inflammation et par la suite la cicatrisation des minifiltres des reins. Ce traitement a été adopté par la plupart des néphrologues comme le traitement type pour la néphropathie à dépôts mésangiaux d’IgA et est maintenant aussi utilisé dans la prise en charge d’autres formes de maladies rénales progressives.

Plus récemment, le Dr Cattran a été le principal chercheur d’un groupe réunissant des scientifiques d’un peu partout en Amérique du Nord. Ce groupe a met en évidence les bienfaits de la cyclosporine dans le traitement de deux types de glomérulonéphrite : la glomérulosclérose segmentaire focale et la glomérulonéphrite extra-membraneuse.

Ses études et leur impact profond sur les soins prodigués aux patients ont valu au Dr Cattran une renommée mondiale. Conférencier très apprécié lors de congrès internationaux et ancien président de la Société canadienne de néphrologie, il est l’auteur ou le coauteur de 122 articles dans des publications avec comité de lecture ainsi que de plusieurs chapitres sur les divers types de glomérulonéphrite dans des manuels de néphrologie prestigieux.