La FCR Médaille d'excellence en recherche 2013

Dr Marcello Tonelli

La Fondation canadienne du rein a décerné la Médaille d’excellence en recherche 2013 au Dr Marcello Tonelli, premier clinicien-chercheur à avoir montré les bénéfices du traitement par statine dans la gestion des risques cardiovasculaires associés aux premiers stades de l'insuffisance rénale chronique. Les recherches innovantes du Dr Tonelli ont modifié la politique canadienne sur les médicaments, amélioré la santé des populations vulnérables et influencé les pratiques cliniques tant au plan national qu'international.

Les personnes souffrant d'insuffisance rénale chronique présentent un risque accru d'accidents cardiovasculaires et ont plus de risques de décéder à la suite d'une insuffisance cardiaque que de développer l’insuffisance rénale terminale. Les recherches d'avant-garde du Dr Tonelli pour diminuer le taux de cholestérol ont conduit à l’amélioration des traitements pour ces patients. Ses dernières recherches indiquent que le traitement par statine peut aussi ralentir la perte de la fonction rénale et amoindrir les risques d'insuffisance rénale aiguë.
 
« Les travaux du Dr Tonelli ont tracé les lignes directrices des pratiques cliniques nationales et internationales en matière de gestion des anomalies lipidiques pour les patients souffrant d’insuffisance rénale » déclare la Dre Barbara Ballermann, directrice du département de médecine et professeure en médecine à l'Université de l'Alberta.
 
En ce qui concerne la santé de la population, les travaux du Dr Tonelli ont modifié la politique canadienne sur les médicaments. Ses analyses économiques sont souvent citées lorsqu'il s'agit de comparer les coûts par rapport aux bénéfices de deux médicaments essentiels au traitement et à la survie à long terme de patients dialysés : l'érythropoïétine (utilisé contre l'hypertension) et le sevelamer (utilisé pour gérer un taux trop important de phosphore dans le sang pouvant provoquer des problèmes cardiaques).
 
Plus récemment, il a mis en évidence que les patients souffrant d'insuffisance rénale et vivant dans des endroits éloignés ont plus de risques de décéder de cette maladie en raison des difficultés d'accès à la transplantation en tant que choix de traitement. Cela a permis d'engager de sérieuses discussions quant à un meilleur accès aux soins pour cette population vulnérable et a influencé les décisions prises dans les régions concernées.

Le Dr Tonelli a aussi dispensé son expertise à l'étranger, notamment auprès des populations à risque et à faibles revenus. Il a mis en place un partenariat avec un hôpital pour personnes défavorisées de Guadalajara au Mexique, et avec sa femme, elle aussi médecin, ils partent régulièrement faire du bénévolat dans un hôpital missionnaire au Kenya.
 
Titulaire d'un diplôme de l'University of Western Ontario, le Dr Tonelli a suivi sa formation clinique en néphrologie à la Dalhousie University avant d'obtenir une maîtrise de science en épidémiologie clinique à la Harvard Medical School.  Il exerce en tant que néphrologue et professeur en médecine à l'Université de l'Alberta où il supervise une importante équipe de recherche comprenant des cliniciens scientifiques regroupés au sein d'un organisme sans but lucratif, le Kidney Health Research Group.
 
« L'approche scientifique et l'altruisme du Dr Tonelli suscitent le respect et ont inspiré ses collègues ainsi que de nouveaux chercheurs, tant au Canada que dans le reste du monde. Ses recherches et ses activités professionnelles, ainsi que son travail bénévole, continuent à contribuer aux soins reçus par les patients » déclare le Dr  Julian Midgley, président national de La Fondation canadienne du rein.

Auteur de plus de 280 publications évaluées par des pairs, dont de nombreuses publiées par les meilleures revues scientifiques, et président sortant de la Société canadienne de néphrologie, le Dr Tonelli est aussi titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’optimisation des soins aux personnes atteintes de néphropathie chronique. Il est président bénévole du Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs, un groupe international chargé d'informer les 36 000 médecins de famille canadiens des meilleures pratiques en matière de prévention des maladies.