Dr. Dayna Lee-Baggley 

Dre Dayna Lee-Baggley

Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse (Nouvelle-Écosse)
Cochercheurs :  Michael Vallis, Karthik Tennankore

Predicting and reducing non-adherence in kidney disease: Validating a novel clinical tool

[Prévoir et diminuer la non-assiduité des patients aux traitements de dialyse: un nouvel outil cinique]


2017-2019 :  100 000$  |  Subvention de soutien à la recherche paramédicale  |  Catégorie : Dialyse

Biographie

Dre Dayna Lee-Baggley est psychologue clinicienne agréée. Elle a obtenu sa maîtrise puis son doctorat en psychologie clinique axée sur la santé à l’Université de la Colombie-Britannique. Elle est psychologue clinicienne de la santé pour le programme de transplantation multi-organes de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse (NSHA) qui administre la transplantation d’organes (foie, rein, pancréas, notamment) dans le Canada atlantique.

Elle fait aussi partie du corps enseignant de l’Institut des changements du comportement (NSHA). Par ailleurs, elle occupe un poste de professeure adjointe au Département de médecine familiale de l’Université Dalhousie ainsi qu’au Département de psychologie industrielle et organisationnelle de l’Université Saint Mary’s.

Dre Dayna Lee-Baggley est également présidente de la section Atlantique de l’Association for Contextual Behavioural Science (Association pour une science comportementale contextuelle) et vice-présidente de la section de Halifax du Réseau canadien en obésité. Ses domaines d’expertise comprennent la gestion autonome des maladies chroniques, la facilitation du changement comportemental en matière de santé, la gestion et le traitement de l’obésité ainsi que la résilience professionnelle des prestataires de soins de santé. 

Elle donne de la formation en compétences en changement comportemental dans la gestion des maladies chroniques aux prestataires de soins de santé.  Dre Lee-Baggley mène un programme de recherches actives consacrées au changement comportemental, à la gestion autonome des maladies chroniques, à l’obésité et à la thérapie d’acceptation et d’engagement. Au cours des 5 dernières années, elle a offert plus de 45 ateliers/séminaires et présentations à plus de 2 500 prestataires de soins de santé, de chercheurs et de citoyens. Dre Lee-Baggley a bénéficié de bourses, autant sur les plans local et provincial que de la part d’organismes nationaux subventionnaires. Elle a plus de 35 publications évaluées par des pairs et plus de 110 exposés scientifiques.

Résumé vulgarisé du projet de recherche

Le fait de se soumettre régulièrement aux séances de dialyse prescrites constitue un comportement sain essentiel qui permet d’améliorer la santé des personnes aux prises avec une maladie rénale. Ce traitement a pour effet de sauver des vies, mais il présente aussi des inconvénients importants pour les patients. Notre étude a pour but de mettre au point un outil clinique novateur qui contribuera à améliorer l’assiduité des patients à leurs séances de dialyse (c.-à-d. à réduire le nombre d’absences).On peut comprendre le manque d’assiduité des patients  en évaluant leur disposition à s’engager à avoir un comportement préconisé en faveur de leur santé. Cependant, les façons actuelles d’évaluer la disposition des patients à recevoir leurs traitements ne sont pas pratiques ou prennent trop de temps dans un contexte clinique. Dans le cadre de notre étude, nous présenterons une méthode novatrice pour évaluer les probabilités d’absence ou de non-respect des rendez-vous appelée Traffic Light Assessment. À l’aide de 4 questions posées aux patients, cette méthode permettra aux professionnels de la santé d’évaluer la disposition des patients à recevoir leur traitement en utilisant le code des feux de circulation – soit un feu vert lorsque le patient est prêt, un feu jaune lorsqu’il est indécis et un feu rouge lorsqu’il n’est pas disposé à recevoir un traitement de dialyse.

Afin de tester cette méthode, le jour précédant la première séance prévue de dialyse pour une semaine donnée, chaque patient participera à un Traffic Light Assessment » en compagnie d’un assistant de recherche formé à cet effet Un suivi des présences aux traitements se fera par l’intermédiaire de sa fiche médicale. L’assistant de recherche communiquera aussi avec le participant à la fin de la semaine afin de connaitre les raisons qui ont perturbé la présence de ce dernier pendant la semaine et d’évaluer l’impact de l’outil d’évaluation Traffic Light Assessment sur son comportement. Pour en vérifier l’impact à long terme,  nous analyserons l’assiduité des participants 3 mois avant l’introduction de l’outil d’évaluation  puis celle manifestée dans les 3 et 6 mois après cette introduction.  Ces données seront comparées à celles de patients n’ayant pas été soumis au Traffic Light Assessment.

En conformité avec la mission de La Fondation canadienne du rein qui consiste à promouvoir l’éducation des patients et l’accès à des soins de santé de qualité, les résultats de cette étude seront mis à la disposition des professionnels de la santé et contribueront à améliorer la présence des patients à leurs rendez-vous de dialyse. L’objectif visé est de diminuer le temps perdu en raison des absences des patients ou des coûts élevés de services d’urgence, en plus de contribuer à améliorer l’accès des patients qui nécessitent des traitements de dialyse. Mettant à l’épreuve un outil clinique novateur conçu pour prédire et réduire les absences, ce projet pourrait avoir un impact direct important sur la santé et le bien-être des personnes atteintes d’une maladie rénale.